CE QU'IL FAUDRAIT FAIRE :

J'ai décidé de réaliser cette nouvelle rubrique parce qu'en fin de compte, la vocation de l'ethnisme, si vocation il y a, est de proposer des solutions au conflits qui sont partout dans le monde d'aujourd'hui.

Contrairement à d'autres idéologies et visions du monde, les solutions que propose l'ethnisme aux conflits en cours, sont toujours simples. Elles sont bâties sur le principe qu'il n'y a pas de peuple sans langue, pas de langue sans territoire et que tout peuple doit gérer son destin. Cette rubrique contiendra donc des résumés succincts. Pour plus ample information, faire des recherches sur le site.

- 2003-01-22

Je donne ici mon point de vue c'est tout (il peut changer )

CE QU'IL FAUDRAIT FAIRE : MADAGASCAR (sept 2002)
Madagascar le conflit des deux présidents est un conflit entre anglo-saxons et francophones
ou comme ce fut le cas pour le Rwanda, les puissances occidentales tire une partie des ficelles

CE QU'IL FAUDRAIT FAIRE POUR LE FLUX MIGRATOIRE (sept 2002)
L'ethnisme n'a pas de solution clef pour résoudre les conflits issus des nouveaux flux migratoires.
Il base sa réflexion et ses conseils sur le principe du droit des peuples indigènes vivant sur un territoire linguistique qui leur est propre de gérer leur propre destin culturel, économique et politique dans le respect des autres cultures.ne pas subir l'imperialisme economique etc
Il pense que la sauvegarde de la langue autochtone est importante à la survie de la diversité des peuples.
Il pense donc que dans certaines conditions le flux migratoire importante d'une communauté sur le territoire d'une autre communaute peut mettre en danger la survie de la culture de cette population autochtone. surtout si elle même elle ne maitrise pas son propre destin et se trouve deja opprimeé par une autre culture par contre dans la mesure où le territoire est grand et peu peuplé on peut concevoir une restructuration ethnique.
Ex : L'Australie (sous peuplée)devrait acceuillir une partie de la communauté des Bengalis sur peuplé

CE QU'IL FAUDRAIT FAIRE POUR LA TCHETCHENIE
accorder l'autonomie, puis l'indépendance au peuple Tchétchène sur ses frontières linguistiques (difficiles à définir mais voir carte de Fontan). Ceci étant cette indépendance, qui leur est due comme à tous peuples, ne peut leur être accordée qu'à condition que la Tchétchénie ne devienne pas une tête de pont avancée des Américains sur leur territoire. (accords militaires avec les USA etc) et qu'elle ne prenne pas position contre la Russie c'est-à-dire qu'elle fasse partie de la communauté économique régionale russophone. Si la Russie ne se sentait pas menacée, elle serait prête à lâcher du lest. Elle a le complexe de l'encerclement.


CE QU'IL FAUDRAIT FAIRE POUR LA SUISSE
En Suisse continuer à développer le pluri-culturalisme tout en prévoyant
calmement l'éclatement possible et ne l'accepter que si sa conséquence est un mieux pour les 4 communautés.

CE QU’IL FAUDREAIT FAIRE AU LIBAN
Pour éviter une nouvelle guerre civile je propose :
la réunification du Liban et de la Syrie (ils ont la même langue donc ils font partie du même peuple : le peuple Arabe). Ceci étant il faudrait aussi une constitution qui respecte les droits des minorités.

CE QU’IL FAUDRAIT FAIRE EN BELGIQUE
Attention il faut en Belgique préparer le terrain à une séparation :
la Flandre rejoignant une Hollande fédérale et la Wallonie, une des régions de France qui se serait régionalisée.
L'ensemble, si possible, dans une Europe Fédérale des régions.

CE QU’IL FAUDRAIT FAIRE POUR ARRETER LA GUERRE AU SRI LANKA (1982)
- Créer une séparation à partir d'une frontière linguistique pour les grandes villes et des zones à double ethnicité
- adopter une charte du droit des minorités pour les villes ou les deux communautés cohabitent (sept 2002)

CE QU’IL FAUDRAIT FAIRE POUR ARRETER LE CONFLIT AU TIBET
(je manque d’élément pour le dossier Tibet)
Dans l'intérêt de la Chine et du Tibet
- mais pas dans celui des USA qui cherchent à créer un conflit entre les deux peuples - créer une zone touristique au Tibet, et leur octroyer une autonomie culturelle. (sept 2002)


CE QU’IL FAUDRAIT FAIRE POUR REGLER LA TENTION A KALINGRAD (sept 2002)
on retrouve ici la situation de 1939 avec Dantzig un peuple divisé qui veut pouvoir se retrouver sans humiliation.
Je ne vois pas pourquoi les Européens n'accepteraient pas de donner à tous les Russes de Kaliningrad le droit de passage automatique sur présentation d’une pièce d'identité inscrite aux fichiers.


CE QU’IL FAUDRAIT FAIRE POUR LES KURDES DE TURQUIE
Ma position est claire, limpide comme de l'eau de roche :
la Turquie doit donner l'indépendance aux Kurdes.

CE QU’IL FAUDRAIT FAIRE POUR LES BASQUES EN ESPAGNE (oct 2002)
Ma position est claire, limpide comme de l'eau de roche :
Il faudrait qu’Aznar accepte d’accorder aux Basques le doit à l'autodétermination et le droit à l'indépendance.
Au lieu de cela on a les morts d’une guerre civile qui dure etc.
je suis contre l'interdiction du parti Batasuna

LIEN : ...

- 2003-01-22

CE QU'IL FAUDRAIT FAIRE POUR LE CACHEMIRE

au Cachemire pour éviter la querelle des religions : partager le pays linguistiquement, accepter les revendications des séparatistes, leur accorder l'indépendance à partir d'un tracé sérieux des frontières linguistiques.
Actuellement on voudrait nous faire croire qu'il s'agit d'un conflit de religions. En réalité c'est un conflit ethnique dont les ficelles sont tirées par les deux puissances ethniques hindis pour l'Inde et le Pakistan. Par ailleurs, d'après les ethnologues, le peuple Gitan viendrait de la région du Cachemire, où l'on trouverait encore aujourd'hui des sédentaires de cette communauté parlant la langue Rom. Ce qui pourrait leur donner un droit de retour.
Voir Courrier International 606.
Voir ci-dessous le texte de René Duran.

LIEN : http://ethnisme.ben-vautier.com/analyses/conflits/cachemire.html